Que signifient « seeders » et « leechers » dans les logiciels de peer to peer ?

Le réseau peer to peer repose sur le partage de fichiers afin que tout le monde puisse en profiter.
Pour que la mayonnaise prenne, il faut que tout le monde joue le jeu de l’échange de torrent.
Essayons de comprendre ce que signifie seeder et leecher, ainsi que leurs rôles respectifs sur ce réseau.

Qu’est-ce qu’un seeder ?

Un seeder est un utilisateur qui possède un fichier torrent complet et qui le met en partage sur le réseau peer to peer pour en faire profiter les autres. Et au passage, augmenter son ratio de téléchargement. Ce mot vient de l’anglais seed qui correspond à graine en français. Par définition, un seeder est un semeur. En l’occurrence ici il s’agit d’un utilisateur qui partage un torrent dans l’optique que cela se propage aux peers par les différents nœuds qui se créés au fur et à mesure.

Qu’est-ce qu’un leecher ?

Le leecher est un utilisateur qui a besoin d’acquérir un fichier torrent et le récupère par fragments auprès des seeders qui le possède en entier sur le réseau peer to peer. Le terme n’est pas forcément très flatteur car le mot anglais leech correspond à sangsue en français. Un leecher est par définition un suceur de sang. Cette appellation est quelque peu exagérée même s’il s’agit avant tout de pointer du doigt celui dont le but est de récupérer le torrent et qui n’a rien à proposer en retour. S’il souhaite changer de statut et augmenter son ratio, le seul moyen est de partager à son tour le torrent dès que celui-ci sera complet.

Guide en 8 étapes pour bien comprendre le fonctionnement du réseau peer to peer

  1. Un nouveau torrent est envoyé par son créateur au serveur indexeur (généralement un site de torrent).
  2. Un utilisateur récupère ce même fichier torrent sur ce site ou sur un moteur de recherche multi-sites.
  3. L’utilisateur relie le fichier torrent à son client BitTorrent et obtient les informations (swarm info) auprès du serveur tracker pour récupérer le contenu.
  4. Le téléchargement commence entre le peer (leecher) et le créateur du torrent (seeder) jusqu’à ce que l’intégralité du contenu soit obtenue.
  5. Un autre utilisateur veut également le même torrent. Il le relie à son client BitTorrent.
  6. Le tracker indique qu’’il y a désormais deux seeders (le créateur et celui qui l’a téléchargé en premier).
  7. Le téléchargement débute entre ce leecher et les deux seeders qui possèdent le contenu.
  8. D’autres leechers voudront acquérir le torrent et le tracker le indiqueront que trois seeders peuvent potentiellement le lui procurer.

Est ce qu’il y a un risque à être seeder et leecher sur un réseau peer to peer ?

Le risque est élevé que l’on soit seeder ou leecher. Les transactions de fragments de fichiers entre peers sont réalisées grâce à l’adresse IP. C’est ce dernier qui sera dévoilé à chacun des interlocuteurs et qui sera d’ailleurs visible depuis le client BitTorrent. Comme c’est le cas sur utorrent lorsque l’on sélectionne une ligne en cours de téléchargement et que l’on clique sur l’onglet Clients.
Au passage, l’adresse IP est souvent accompagnée d’un drapeau pour aider à situer le peer dans le monde. Malheureusement cette info attire les convoitises chez certains. Hackers, autorités gouvernementales et Hadopi peuvent la récupérer pour vous pirater ou vous poursuivre en justice dans le cas où le contenu ne respecterait pas les droits d’auteurs des ayants droits. Sachez que peu importe le logiciel utilisé, le danger est maximal si vous n’êtes pas muni de la protection la plus sûre au monde.

Comment se protéger quand on est seeder ou leecher sur un réseau peer to peer ?

Il vous suffit d’installer et activer un VPN. Avec la multiplication des activités en ligne, il devient indispensable afin de protéger sa vie privée et garantir son anonymat. En premier lieu, votre adresse IP réelle ne sera plus visible et elle sera remplacée par une autre, attribuée par le serveur VPN. Votre trafic sera crypté car il passera à travers un tunnel sécurisé pour être décrypté en bout de chaîne. C’est la solution ultime pour le téléchargement de torrents.
Nous vous conseillons NordVPN car il a bien compris le besoin d’anonymat des utilisateurs, avec son service qui se classe numéro un de notre classement des meilleurs VPN. Il vous propose une sécurité maximale et une grande quantité de serveurs dans le monde entier dont certains dédiés au P2P.

Conclusion

Seeder, Leecher, deux termes pour désigner les peers lors des transactions de torrent. Très attaché à ce que le trafic du réseau peer to peer pousse et sème des graines, les trackers privés ont instauré un ratio qui pousse les acteurs à mettre en partage leur torrent afin que leur bande passante ne soit pas bridée ou que cela n’aille jusqu’au bannissement.

Conclusion